Les Brodeurs de Mots

Ecrire est la clef ~
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Eviter quelques fautes récurrentes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lily
Brodeur Inspiré
Brodeur Inspiré


Date d'inscription : 23/02/2010
Messages : 1328

MessageSujet: Eviter quelques fautes récurrentes   Dim 28 Juin 2015 - 3:40

J’ai rassemblé dans ce tuto des fautes que l’on retrouve dans beaucoup d’écrits. Avant toute chose je ne juge pas ceux qui les font puisque j’en fais, et pire encore : les auteurs publiés en font alors qu’ils sont relus à maintes reprises et corrigés avant publication.

Autre chose que je suis obligée de signaler avant de commencer : RELISEZ-VOUS. Vous la connaissez tous cette petite phrase que l’on vous a rabâchée mille fois lors de votre cursus scolaire et bien moi aussi elle m’a saoulée et, pourtant, je me rends compte maintenant, en faisant ce tuto, à quel point elle est importante. La plupart des fautes signalées dessous ne sont pas dues à un défaut de connaissance orthographique mais à de l’inattention, une inattention d’ailleurs tout à fait compréhensible puisque vous venez d’écrire des lignes et des lignes ! C’est normal qu’il y ait des éléments qui nous échappent lors du premier jet et c’est pour les éradiquer qu’il est nécessaire de se relire. Souvent une à deux relectures suffisent et même là, il peut rester des erreurs qu’on ne voit toujours pas à cause d’un trop gros effort de concentration. Il y a deux astuces très efficaces pour y remédier :
    - allez faire autre chose, vous aérer l’esprit, dormir ou sortir puis revenez des heures après et relisez votre texte (ne vous inquiétez pas, à la vue des bêtises que l’on a pu écrire on se sent tous un peu idiot)
    - faites lire ce que vous avez écrit à quelqu’un d’autre (qui ne fait pas trop de fautes bien sûr, genre pas votre sœur de 8 ans !), un ami, un parent, un professeur (et bien sûr, les membres du forum !) Cette personne aura un œil neuf sur vos phrases et débusquera peut être des choses qui vous sont passées inaperçues !


Les conseils pour remédier aux fautes les plus courantes peuvent donc servir lors des premiers jets d’écriture mais aussi à la relecture !

    > Les répétitions, elles sont faciles à faire et tellement vicieuses ! il en existe plusieurs sortes :

             - les répétitions d’adjectif, de nom ou de verbe dues à un manque d’attention ou de vocabulaire comme « La jeune fille n'éprouvait pas la moindre tristesse à l'égard du décès, elle n'avait jamais vraiment aimé la jeune femme » Si c’est un défaut de concentration, pas de soucis, on change par un autre adjectif ou on transforme la phrase. En revanche si le problème est qu’on ne sait pas par quel autre mot on peut remplacer un des deux qui est répété, c’est dû sans doute à un manque de vocabulaire. Et pour cela, je ne crois pas me tromper en affirmant que le meilleur moyen d’enrichir son vocabulaire, c’est de lire, beaucoup et des choses différentes ainsi que de vérifier des définitions dans le dictionnaire quand on ne connaît pas un terme ! Mais vous allez me dire que là, à ce moment précis, ça ne résout pas votre problème alors en attendant que vous deveniez un grand érudit, on peut utiliser des petits outils bien pratiques comme un dictionnaire simple ou même un dictionnaire de synonymes comme celui-ci De la triche ? non !!! Je dirais plutôt qu’il faut savoir utiliser les trésors que nous offre internet chez soi sans trop se déranger à notre avantage !

             - les répétitions de préposition ou de déterminant comme « Un bruissement de tissu l'avertit de l'arrivée d'une femme sur le balcon. » C’est vrai que là, il n’existe pas trente mille mots pour remplacer les « de ». Il n’y a en général qu’une solution alors : ne pas hésiter à changer toute la tournure d’une phrase. C’est souvent long à trouver et embêtant mais on est en général fier au final de lire avec fluidité une jolie phrase même si elle n’est qu’un détail parmi des centaines d’autres lignes !

             - les répétitions de pronoms personnels sujets : ce n'est pas toujours facile de varier les mots lorsqu'on parle du même personnage pendant tout un passage... Et pourtant, c'est tellement rébarbatif de lire il/il/il. Mais quoi mettre à la place ? Il existe pleins de possibilités auxquelles on ne pense pas forcément, en fonction de l'âge (jeune homme, adolescente), de la profession (la danseuse, le peintre), de la nationalité si le contexte s'y prête, du statut par rapport aux autres personnages (son frère, son épouse), de l'espèce dans un contexte fantastique (le sorcier, le vampire, l'elfe) ou même un trait de personnalité particulièrement fort si la suite est en rapport (l'escroc, la brute). La difficulté est de rester utile, compréhensible et un minimum poétique, pas de "la blonde" ou "le grand". Même en cas de manque d'inspiration profond, il vaut mieux rompre la monotonie des pronoms avec un standard du type "ce dernier", "celui-ci"" ou "l'autre".


    > Les terminaisons. Oui, ces sacrés terminaisons. Ce sont peut-être les premières fautes à éradiquer lorsque l’on écrit , elles sont très gênantes pour l’œil du lecteur et en général assez faciles à repérer quand on se relit car « évidentes ». Je parle des terminaisons de noms, verbes et adjectifs qui doivent par exemple s’accorder ou pas en genre et en nombre. Bien sûr que l’on fait des fautes de ce genre par inadvertance mais ce sont des détails auxquels il faut faire attention à la relecture, à chaque phrase que l’on imagine, il faut penser aux accords, à qui effectue l’action.  Il y a quelques bons outils qui rectifient la plupart de ses erreurs comme Bon Patron ou Cordial mais il faut tout de même rester vigilant et ne pas hésiter à revoir ses vieilles règles de grammaire quand on a un doute ! Ça parait rébarbatif mais on a une jolie langue alors il faut essayer de la respecter au maximum !
    Je fais un rapide résumé ici pour ceux qui ont des gros doutes :
             - Un participe passé ou un verbe à l’infinitif après un verbe conjugué ? Ex. «  il se fait porter » Pour savoir si après un verbe conjugué on doit mettre un participe passé ou un verbe à l’infinitif, il y a une bonne vieille technique. Celle du « prendre » : on remplace le verbe avec lequel on a un doute par « prendre », qui en tant que verbe du troisième groupe ne permet pas d’ambiguïté. Donc « il se fait prendre » a du sens tandis que « il se fait pris » n’en a pas, on sait donc que le verbe à mettre doit être à l’infinitif !
             - Accord  du participe passé avec le sujet ou pas ? Ex. « les fleurs, d’un bleu pastel, semblent fané/fanées » N’oublions pas qu’un participe passé employé avec l’auxiliaire être ou des verbes d’état s’accorde en genre et en nombre avec le sujet, tandis qu’avec l’auxiliaire avoir il ne s’accorde pas, sauf cas particuliers :
                   * dans une proposition relative introduite par « que » puisque l’accord se fait avec l’antécédent avec ou sans la présence de l’auxiliaire « avoir ». Ex : les personnes qu’il avait rencontrées
                   * si le COD placé devant avoir + participe passé est un pronom personnel, dans ce cas le participé passé s’accorde avec le nom que le COD désigne. Ex : Les auteurs avaient écrit des lettres sans les avoir signées
             - Tout ou tous ? Ex. Tous ces gens. Quand on ne connaît pas la règle, on hésite souvent mais une fois qu’on y réfléchit, cela parait logique.
                   * « Tout » devant un nom est un déterminant, il s’accorde donc en genre et en nombre  avec ce nom : tout avec masculin singulier, tous avec masculin pluriel, toute avec féminin singulier, toutes avec féminin pluriel.
                   * « Tout » devant un verbe est un pronom. Il s’accorde de la même façon avec le sujet auquel il se rapporte.



Ce ne sont bien sûr que quelques règles alors n'hésitez pas, au moindre doute, à aller voir sur internet lorsque vous avez des doutes. Elles sont en général très bien expliquées ! Et n'hésitez pas à poser la question sur le forum, il est aussi fait pour ça !

___________________





Andy. A Noël t'avais dit que y aurait tout le monde.
Andy. J'aime pas quand tu mens.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Eviter quelques fautes récurrentes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quelques Expressions impliquant des animaux
» MOI DAUPHINOIS VOICI QUELQUES PHOTOS DE MON MARIAGE
» Quelques prénoms peu communs
» Gagnez quelques euros facilement et rapidement :)
» Quelques extraits des bulletins scolaires

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Brodeurs de Mots  :: Aide :: Tutoriels-
Sauter vers: