Les Brodeurs de Mots

Ecrire est la clef ~
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Quelques notions de versification

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Loli
Brodeur Inspiré
Brodeur Inspiré


Age : 18
Localisation : Ailleurs.
Date d'inscription : 29/05/2010
Messages : 3078

MessageSujet: Quelques notions de versification   Dim 28 Juin 2015 - 11:00

Quelques notions de versification

La poésie est un monde à part avec des règles définies et un vocabulaire précis. Bien sûr, rien ne vous oblige à vous en servir. Pas besoin d’être un grand technicien pour être un grand poète : ce qui compte, c’est l’émotion.
Mais ces quelques bases de vocabulaire pourront notamment vous aider à comprendre les commentaires des membres :) Alors en cas de souci, n’hésitez pas !

Quelques bases.

  • Dans un poème, 1 ligne = 1 vers. On a donc un nouveau vers à chaque retour à la ligne. Attention, un vers n’est pas forcément égal à une phrase, qui peut durer plus ou moins qu’un vers : « Demain, dès l’aube, à l’heure où blanchit la campagne / Je partirai. Vois-tu, je sais que tu m’attends. »
  • Un ensemble de vers constitue une strophe. Les strophes sont séparées par un saut de ligne.
  • Une pause dans un vers est appelée césure. Généralement, la césure est au milieu du vers : elle le sépare en deux moitiés égales, qu’on appelle hémistiches.


Compter les syllabes.
Dans la poésie classique, il est de bon ton d’avoir des vers qui comptent le même nombre de syllabes. Pas de panique : rien ne vous y oblige, et même si vous voulez le faire, vous n’êtes pas forcément obligés de compter réellement les syllabes : c’est une question de rythme et au bout d’un moment, c’est instinctif. Mais si vous voulez être sûrs de votre coup, il existe quelques petites règles.

  • On parle de e muet quand on a un e devant une voyelle : on ne le prononce pas.
  • En revanche, le e suivi d’une consonne compte pour une syllabe.
  • En fin de vers, le e est toujours muet.

Par exemple, dans le vers suivant, les e entre parenthèses sont muets et les e soulignés sont accentués : « J’euss(e) aimé vivr(e) auprès d’une jeune géant(e). »

Type de vers.

  • Un vers de 12 syllabes est un alexandrin.
  • Un vers de 10, un décasyllabe.
  • Un vers de 8, un octosyllabe.
  • Un verre de 6, un hexasyllabe.
  • Les vers impairs sont moins utilisés mais chez La Fontaine, on trouve parfois des heptasyllabes : 7 syllabes.


Types de strophes.

  • Une strophe de 2 vers est un distique,
  • 3 vers : un tercet,
  • 4 vers : un quatrain,
  • 5 vers : un quintil,
  • 6 vers : un sizain,
  • 7 vers : un septain,
  • 8 vers : un huitain
  • 10 vers : un dizain

Un sonnet est une forme classique de poème composé de deux quatrains suivi de deux tercets, le tout en alexandrins. (Donc 14 vers de 12 syllabes.) Il existe d’autres formes spécifiques mais elles sont en général moins connues.

Types de rimes.

  • Les rimes peuvent être féminines ou masculines : féminines si elles sont en « e » (donc muettes), masculines pour tous les autres sons.
  • Elles peuvent être agencées différemment. 1) les rimes plates ou suivies sont de type AABB ; 2) elles sont croisées lorsqu’elles sont de type ABAB ; 3) elles sont embrassées lorsqu’elles sont de type ABBA.
  • Elles peuvent aussi être de différentes qualités. 1) Les rimes pauvres ont 1 son en commun (satin/enfin) ; 2) les rimes suffisantes en ont 2 (justement/régiment : son « m » et son « en ») ; 3) les rimes riches en ont au moins 3 (étude/solitude : son « t », « u » et « de »)


Quelques effets de style.

  • Quand une phrase dure sur plusieurs vers, on parle d’enjambement : cela donne un effet de lenteur, de longueur ou au contraire d’essoufflement.
  • Pour un effet brutal, on utilise le rejet : une phrase dure un vers, et se finit par juste un ou deux mots dans le vers suivant. (C’est le fameux « à l’heure où blanchit la campagne / Je partirai. »)
  • A l’inverse, quand une phrase commence par un ou deux mots au vers précédent, c’est un contre-rejet.
  • En poésie, la ponctuation peut être présente, mais elle n’est pas obligatoire ; parfois, la coupe des vers suffit.



Rappelez-vous : rien de tout cela n'est obligatoire ! Vous pouvez écrire en vers libres, sans rimes, sans structure précise et sans rythme calculé. Tout dépend de votre style, de vos envies, de votre conception de la poésie... A vous de décider !
Dans tous les cas, l'idée est plus importante que les règles : ce sont celles-ci qui doivent s'adapter à ce que vous voulez dire, et pas l'inverse. La poésie n'est pas là pour brider vos pensées. Au contraire, c'est peut-être un avis personnel, mais je pense que c'est un moyen d'expression pur. Vous êtes débarrassé d'intrigues et de persos, vous avez juste à vous exprimer, alors ne laissez pas les règles vous contraindre !
Bref, lâchez-vous Niark

___________________




Rien n'était résolu quand le combat était fini, mais plus rien n'avait d'importance.
Chuck Palahniuk
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Quelques notions de versification
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quelques Expressions impliquant des animaux
» MOI DAUPHINOIS VOICI QUELQUES PHOTOS DE MON MARIAGE
» Quelques prénoms peu communs
» Gagnez quelques euros facilement et rapidement :)
» Quelques extraits des bulletins scolaires

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Brodeurs de Mots  :: Aide :: Tutoriels-
Sauter vers: